Covid-19 : le Cetim tout entier participe à la lutte contre le virus

1

Du granulé plastique au pousse-seringue électrique, en passant par les visières : panorama des initiatives de nos équipes pour étendre la contribution de leurs expertises à la lutte contre le Coronavirus.

La mise au point en une semaine d’un pousse-seringue électrique, la participation au mouvement des visières ou encore la production de granulés plastique nécessaires à la fabrication de dispositifs médicaux, au Cetim nos talents font preuve d’initiative et étendent leurs domaines d’application.

 

Un pousse-seringue électrique réalisé en 8 jours

Outre les respirateurs, les services de réanimation ont aussi manqué de pousse-seringues électriques destinés à administrer des substances dites non vitales aux patients. Suite à un contact avec le Professeur Souhayl Dahmani, Chef de Service du Département d’Anesthésiologie et Réanimation, de l’Hôpital Robert Debré à Paris, nous avons assuré en 8 jours la mise au point et la validation mécanique d’un prototype, avec l’appui d’un industriel partenaire :  l’entreprise CMC (Constructions Mécaniques de Chamant). Le travail accompli va être offert à la communauté pour des utilisations sur d’autres crises sanitaires et humanitaires sur d’autres territoires internationaux.

Recycler des transparents en visières de protection

Plusieurs d’entre nous contribuent au mouvement des visières de protections. Le principe, lancé par les hôpitaux, est d’utiliser les stocks de transparents, intercalaires, couvertures plastifiés et d’élastiques qui existent dans les placards pour les accrocher sur un support « serre-tête » facile à produire en impression 3D plastique. Nous avons ainsi alimenté le CHU de Saint-Etienne, l’Hôpital de Saint-Galmier, des groupements d’infirmières libérales des Monts du Lyonnais, l’URPS Médecins Libéraux Centre-Val de Loire ou encore la Mairie de Senlis.

L’atelier pilote produit des granulés plastiques

A Mulhouse, l’atelier pilote de Cetim Grand Est assure la production par extrusion de granulés plastique, formulés spécifiquement pour les besoins du secteur médical. Ces granulés sont utilisés pour la fabrication de dispositifs médicaux indispensables aux personnes placées en réanimation. Assurée dans le plus grand respect des règles de protection des équipes, ces fabrications contribuent au maintien des activités industrielles prioritaires visant à sauver des vies et sortir de cette crise sanitaire.

Une preuve de plus que toute activité peut apporter sa pierre à l’édifice pour équiper avec le matériel adéquat le personnel hospitalier en première ligne face à cette crise !