CLEM’ : L’habitat collectif se tourne vers la mobilité électrique partagée

31

Ces 5 dernières années, de plus en plus de résidences ont été livrées avec un ou plusieurs véhicules électriques proposés en partage. Clem’ s’est imposé en France comme l’acteur de référence sur le segment des services de mobilité appliqués à l’habitat collectif, avec plus de 10 bailleurs et promoteurs partenaires et autant de déploiements.

L’autopartage ouvre la voie à de nouveaux usages et modèles de mobilité. Depuis quelques années, de nombreux acteurs de l’habitat soucieux du bien-vivre de leurs locataires et affichant un engagement fort en matière de lutte contre le changement climatique, misent sur l’autopartage de véhicules électriques pour favoriser la mobilité bas carbone et à moindre coût pour les résidents.

Clem’ est l’acteur de référence en France sur ce créneau : il accompagne une dizaine de bailleurs sociaux dans leurs projets d’électromobilité, grâce à sa plateforme unique couplant services intelligents de pilotage de bornes de charge et de partage de véhicules électriques. Clem’ équipe de nombreuses résidences en région parisienne (Paris, Choisy-le-Roi, Bry-sur-Marne, Cergy-Pontoise, Montigny-lès-Cormeille…), mais aussi sur les autres régions (Colombelle, Reims, Trélazé). Enfin, il participe également au programme BienVEnu porté par Enedis, qui équipe 10 immeubles franciliens d’une infrastructure de recharge de véhicules électriques et d’autopartage (100 places de charges et 20 véhicules partagés) pour contribuer à l’essor de l’écomobilité et à l’application du droit à la prise.

En 2018, Clem’ a déployé trois nouveaux services, dont 2 résidences intergénérationnelles :

  • A Bry sur Marne (94), le bailleur AMLI, déjà partenaire de Clem’, a inauguré en septembre, une nouvelle résidence intergénérationnelle, composée à la fois de logements étudiants et de logements sociaux pour retraités (au total, 269 logements). Un véhicule électrique en autopartage est proposé aux résidents pour leurs déplacements, selon deux formules de tarification avantageuses (avec ou sans abonnement). Dans le cadre de ce type de résidence intergénérationnelle, l’autopartage a également vocation à renforcer les liens et la solidarité entre les étudiants et leurs ainés, lesquels pourront être accompagnés dans leurs déplacements et leurs courses. Le dispositif a tout de suite séduit les résidents, le véhicule est loué tous les jours avec une moyenne de 3h30 par jour de location.

  • A Amiens, dans la Zac Intercampus, la résidence intergénérationnelle « Jean Moulin » composée de 196 logements, a été livrée par Linkcity en septembre dernier également. Ce projet fondé sur la mixité et le bien vivre ensemble est également équipé d’une station autopartage , à un tarif fixe de 4 euros de l’heure.

  • A Vitry-sur-Seine, Coopimmo, qui a collaboré à plusieurs reprises avec Clem’, a inauguré une nouvelle résidence à Vitry-sur-Seine, pensé autour d’un projet participatif qui permet aux habitants de concevoir, créer et gérer leur logement collectivement afin de répondre au mieux à leurs attentes. Coopimmo offre chaque mois 10 premières heures d’autopartage à chaque personne inscrite à ce service, l’heure est ensuite facturée 7 euros. Deux nouvelles résidences situées à Montreuil vont être également équipées
    d’autopartage en Mars 2019.

« Notre vision est que demain, au sein de chaque habitat collectif, au même titre que dans chaque commune ou chaque entreprise, les résidents trouveront des véhicules électriques partagés pour simplifier leurs déplacements au quotidien tout en réduisant leur empreinte écologique. C’est une tendance dont les bailleurs sociaux sont clairement en train de prendre la mesure et Clem’, avec sa plateforme modulaire, leur apporte une réponse juste et sur-mesure », explique Bruno Flinois, Président de Clem’.