Nouvelle Gouvernance : 3 portraits de vice-présidents engagés pour l’avenir de la mobilité

21

Le 23 janvier 2020, le conseil d’administration a renouvelé la Gouvernance du pôle suite la fusion, en 2019, entre les Associations Régionales de l’Industrie Automobile, l’ARIA Normandie et le RAVI (Île-de-France) et Mov’eo. Symbole d’une filière Automobile et Mobilités consolidée dans la « Mobility Valley » française, cette nouvelle gouvernance intègre des profils garantissant des synergies fortes sur ses territoires entre les écosystèmes de l’innovation et de l’excellence industrielle, les deux piliers de la compétitivité de la filière.

Une nouvelle configuration pour le Bureau

Le bureau du pôle compte désormais 12 membres, dont Rémi Bastien, Président du pôle et Vice-Président de la Prospective Automobile du Groupe Renault. Une organisation remaniée avec la création des fonctions de Vice-Présidents Excellence Industrielle et Opérationnelle pour chaque Territoire (Salah Obeida, Président d’ADE Industries, en Île-de-France et Philippe Martin, Groupe Renault, en Normandie). Font également leur entrée au Bureau du pôle Xavier Savin (Trésorier, PDG de Visionic), Karim Behlouli (Vice-Président PME Normandie, Directeur de Natup Fibres) et Christophe Vergneault (Vice-Président Territoire Normandie, PDG de Technomap)

Anne Guillaume (Expert leader sécurité routière et santé, Groupe Renault) occupe désormais la fonction de Secrétaire, Dominique Fernier (Directeur du projet de Fondation Université Gustave Eiffel) celui de Vice-Président Relations Académiques, Philippe Orvain (Président de Nomadic Solutions) celui de Vice-Président Territoire Île-de-France, Gérard Yahiaoui (PDG de Nexyad) celui de Vice-Président PME Île-de-France, Jean-Luc Brossard (Directeur de l’Ingénierie Avancée du Groupe PSA) celui de Vice-Président R&D et Innovation et Jochen Langheim (Responsable programmes R&D, ST Microelectronics) celui de Vice-Président Europe & International. Enfin, Catherine Goniot, (DGA Métropole Rouen Normandie) participera au Bureau en qualité d’experte des Territoires & Collectivités, en tant qu’invitée permanente sans droit de vote.


La composition complète du Bureau

Un conseil d’Administration représentatif

Le 14 novembre 2019, le Conseil d’Administration du pôle avait été étendu à 57 membres à la suite de la fusion entre l’ARIA Normandie, Mov’eo et le RAVI afin d’être représentatif de toutes les typologies de membres en R&D et production (grands groupes, PME, académiques, laboratoires, territoires) et d’assurer un équilibre sur les deux territoires (Normandie et Île-de-France).


La liste des 57 administrateurs

“La fusion entre l’ARIA Normandie, le RAVI et Mov’eo, réalisée le 14 novembre 2019, donne un nouvel élan à notre organisation. En effet, elle pourra exercer pleinement son rôle de pôle de compétitivité pour impulser des projets collaboratifs depuis la conception jusqu’à la fabrication. Le Conseil d’Administration nommé à cette date-clé a été formé pour assurer une représentation équilibrée de la diversité des acteurs (régions, grandes entreprises et ETI/PME, monde académique). Il a élu un Bureau de 12 membres talentueux qui est, lui aussi, représentatif de la richesse de cette diversité. Celui-ci a entamé son mandat le jour même pour accélérer les 7 axes stratégiques validés par le CA. Je suis impatient de voir très rapidement les premiers résultats au service de tous nos membres et des deux régions qui nous font confiance.”

Rémi Bastien, Président de Mov’eo

 

3 portraits de Vice-Présidents engagés pour la « Mobility Valley » française

Parmi les Vice-Présidents du pôle, tous garants de la compétitivité de la filière en Normandie et en Île-de-France, voici un focus sur les ambitions pour le pôle et l’innovation de l’année de Karim Behlouli (Vice-Président PME Normandie), Jean-Luc Brossard (Vice-Président R&D et Innovation) et Dominique Fernier (Vice-Président Relations Académiques).


Karim Behlouli
Directeur de Natup Fibres
VP PME Normandie

Quelles sont vos ambitions pour le pôle pour les trois prochaines années ?

Mov’eo devra être le pôle référent de LA mobilité au sens large, générateur de liberté. Au-delà d’être celui qui impulse les grands projets de R&D, il devra être porteur d’une industrie 4.0 où l’innovation et la performance industrielle servent les trois piliers du développement durable : l’économique, le social et l’environnemental. Il nous faudra accompagner en 3 ans le tissu industriel de nos territoires : accéder aux bonnes pratiques en termes de performance industrielle, intégrer les outils du 4.0 qui servent leur feuille de route, amorcer la gestion des évolutions des compétences, créer du lien avec les autres entreprises du secteur pour chasser en meute, coconstruire les produits et services de demain, faire du business et intégrer l’impact environnemental et les mega trends dans leurs prises de décisions.

Quelle va être l’innovation de l’année selon vous ?

Dans le secteur de la mobilité, il y a des innovations tous les jours qui méritent ce titre. La plus utile serait celle qui répond au mega trend :  respectueuse de l’environnement, économiquement viable et qui permette de relocaliser une production en France.


Jean-Luc Brossard
Directeur de l’Ingénierie Avancée du Groupe PSA
VP R&D et Innovation

Quelles sont vos ambitions pour le pôle pour les trois prochaines années ?

Mon ambition pour le pôle est d’être le plus important accélérateur de la dynamique d’innovation de la filière automobile et du développement industriel dans les deux régions Île-de-France et Normandie. Il sera l’initiateur de projets collaboratifs à grande échelle, avec des expérimentations étendues à tout le territoire et de lignes pilotes, qui permettront à nos grands groupes « tête de filière » d’accéder à des technologies prometteuses développées par les start-up et PME de la Vallée de Seine.

Par ses actions, le pôle sera connu et reconnu au niveau européen pour sa dynamique et sa collaboration aux grands défis à venir : impact environnemental et « Green deal », sécurité, automatisation, connectivité et services de mobilité associés. »

Quelle va être l’innovation de l’année selon vous ?

La raison voudrait que ce soit le développement d’une recharge mobile et rapide facilitant l’accès à la prise en toute circonstance et sans contrainte. Mais la période de forte transition technologique est propice à de nombreuses innovations, de la personnalisation possible par la reconnaissance faciale et de la télé médecine embarquée jusqu’au smart home et à la smart city. Sans oublier la source d’inspiration du vivant et le biomimétisme.


Dominique Fernier
Directeur du projet de Fondation Université Gustave Eiffel
VP Relations Académiques

Quelles sont vos ambitions pour le pôle pour les trois prochaines années ?

L’objectif ? Soutenir et accompagner l’innovation. Le secteur de la mobilité fait face à la triple révolution de la transition énergétique, digitale et sociétale. Les technologies, les enjeux éthiques et les modèles économiques sont radicalement modifiés. Il s’en suit un très important défi pour adapter et anticiper la formation pour ces nouveaux emplois, qu’elle soit initiale ou tout au long de la vie professionnelle.

Pour y répondre, nous devons unir nos forces pour collectivement développer avec succès les solutions d’aujourd’hui et de demain. Un travail de dialogue et d’articulation des besoins de la filière avec l’évolution judicieuse des programmes de formation développées et dispensées par les organisations académiques n’a jamais été aussi utile. La chance d’un cluster tel que Mov’eo est d’offrir un espace d’échanges et d’accompagnement à ce programme prioritaire.

Quelle va être l’innovation de l’année selon vous ?

A vrai dire, je vois deux innovations qui se développent rapidement : le robot compagnon devient de plus en plus abouti et rend des services multiples à son bénéficiaire. Le rêve concerne le développement de solutions multimodales fluides intégrant la mobilité active conviviale et écologique qui doivent contribuer à une meilleure qualité de vie dans les villes.


Télécharger le communiqué de presse