Etude Filière Industrie du Futur

50

Du grand groupe à la TPE, toute la chaîne de valeur doit s’engager « solidairement » dans l’Industrie du Futur pour réussir dans la compétition internationale.

Accédez à l’étude

Résumé :

  • L’industrie automobile française a subit une réduction significative de sa valeur ajoutée, qui n’a pas repris son niveau d’avant crise, contrairement à l’Allemagne, l’Italie ou l’Angleterre
  • L’industrie automobile française souffre d’une trop faible profitabilité, qui pénalise l’investissement et réduit les emplois
  • Face aux évolutions qui affectent le secteur, la filière automobile française fait face à 3 enjeux clés pour redynamiser sa valeur ajoutée: améliorer sa compétitivité, préparer le véhicule et les services du futur et se développer à international
  • L’amélioration de la compétitivité globale de la chaine requiert d’accroitre l’efficacité de l’engineering et des lancements, améliorer la compétitivité industrielle globale (stabilité process, qualité, flexibilité) et accroitre la flexibilité de la supplychain
  • 6 solutions de l’industrie du future contribuent potentiellement à l’obtention de ces performances et peuvent générer un bénéfice significatif sur l’ensemble de la chaîne, mais nécessite un changement des pratiques important
  • La mise en œuvre de ces solutions dans l’ensemble de la filière requiert un plan de transformation structuré comprenant une définition d’offres adaptées à l’industrie automobile, un plan de déploiement à l’ensemble des acteurs locaux et un volet sur le développement des compétences